3743
Dorloteurs

Les abeilles sauvages en hiver

Publié le 30 septembre 2021

Si l’on observe de nombreuses abeilles du début du printemps jusqu’à la fin de l’été, elles disparaissent presque totalement à partir du mois de septembre. Que deviennent les abeilles sauvages en hiver et comment survivent-elles aux températures parfois négatives ?

Que deviennent les abeilles sauvages en hiver ?

Les abeilles sauvages s’installent dans les Dorlotoirs de fin février à fin septembre environ. On parle de période de vol, car c’est la période à laquelle nous pouvons observer ces jolies butineuses voler d’une fleur à l’autre à la recherche de pollen. Chaque abeille femelle a une période de vol de 6 à 8 semaines environ, période durant laquelle elle construit son nid et y pond des œufs pour assurer sa descendance. A l’issue de ces deux mois d’activité intense, l’abeille meurt et laisse la place à la future génération qui commence à se développer dans le nid. Pendant environ 10 mois, les jeunes abeilles évoluent : l’œuf devient larve et la larve devient cocon. C’est à l’intérieur de son cocon que l’osmie passera l’hiver. Elle y termine sa croissance et attend le retour de températures plus clémentes pour éclore. Les jeunes abeilles pointent généralement le bout de leurs antennes lorsque les températures avoisinent les 12 degrés pendant plusieurs jours consécutifs. Plus la période de sommeil est longue et plus l’éclosion sera rapide. Ce mécanisme évite des éclosions précoces s’il fait exceptionnellement doux en plein mois de décembre.

Comment les osmies résistent-elles au froid l’hiver ?

Beaucoup d’entre vous nous ont contactés l’année dernière, craignant que le froid hivernal ne fragilise les cocons laissés en extérieur. N’ayez aucune crainte : les basses températures ne sont pas problématiques pour les osmies, elles sont mêmes nécessaires à leur développement !

Les abeilles, comme de nombreux autres insectes, n’ont pas la possibilité de réguler leur température corporelle, comme c’est le cas de l’Homme. Leur température est donc la même que celle de l’air ambiant. Pour passer l’hiver, elles produisent un antigel qui leur permet de se développer jusqu’à des températures atteignant les -20°C.

En parallèle, leur organisme tourne au ralenti pendant cette période. Elles consomment donc peu d’énergie et n’ont pas besoin de s’alimenter lorsqu’elles sont protégées par leur cocon.

Pourquoi ne pas rentrer mes cocons d’osmies au chaud pendant l’hiver ?

Lorsque l’abeille maçonne a passé de longs mois dans son cocon, elle attend le signal qui la fera éclore : la remontée des températures. Si elle avait passé l’hiver au chaud, elle pourrait détecter en plein mois de janvier que l’heure est venue pour elle de partir à l’assaut des premières fleurs pour se nourrir et faire son nid… Sauf qu’il n’y a aucune leur à butiner à cette époque ! Une abeille qui ne ressent pas les températures naturelles éclora donc en décalage avec les premières floraisons et ses chances de survie seront largement réduites.

Que faire des cocons d’abeilles sauvages que j’ai conservés cet hiver ?

Vous l’aurez compris, il faut donc laisser vos cocons se développer aux températures extérieures. Si vous possédez un abri de jardin ou un garage non chauffé, la solution est idéale : les abeilles ressentent les températures extérieures et sont à l’abri des prédateurs. Sinon, laissez le Dorlotoir en extérieur, protégé au maximum de la pluie et du vent.

De fin septembre à fin février, les abeilles susceptibles de s’installer dans les Dorlotoirs ne sont plus actives. La future génération se développe sagement dans les cocons que vous nous avez confiés. C’est le meilleur moment pour prendre soin de votre maisonnette pour qu’elle soit prête à accueillir de nouvelles butineuses dans quelques mois !

nettoyer dorlotoir abeilles

1 – Entretenir le Dorlotoir Cabane

Le Dorlotoir Cabane est fabriqué à partir de bois naturel non traité. Lorsqu’il est soumis à la pluie ou à l’humidité, il peut évoluer et noircir par endroits. Retrouvez ci-après les étapes pour donner une nouvelle jeunesse à votre Dorlotoir Cabane !

Nettoyer le Dorlotoir

La première étape pour entretenir votre Dorlotoir Cabane est un bon nettoyage. Les abeilles qui y ont niché ont pu laisser un certain nombre de petits débris : terre, feuilles, pollen… Et il est surtout primordial de déloger les petits parasites quasi invisibles qui auraient pu y loger, comme la mite du pollen par exemple. Commencez par retirer les planchettes et nettoyez-les à l’aide d’une brosse et d’un filet d’eau tiède. Laissez-les sécher pour éliminer toute trace d’humidité. S’il ne contient plus de cocons, le tiroir peut également être démonté : sortez-le du caisson en enfonçant le petit bouton sous le Dorlotoir. Puis dévissez délicatement la vitre transparente. Procédez ensuite comme pour les planchettes. Enfin, nettoyez le caisson et laissez-le sécher.

Poncer le caisson

Le caisson est la partie la plus exposée aux intempéries. Si vous observez que des zones ont noirci à cause de l’humidité, vous pouvez poncer très légèrement le bois du caisson pour éliminer les moisissures superficielles. Vous le préparez ainsi à la dernière étape : la pose de l’huile de lin !

Appliquer l’huile de lin

Cette huile naturelle peut être trouvée en grande surface ou en magasin de bricolage. Une fois que le caisson est bien sec et après un ponçage léger, appliquez l’huile de lin à l’aide d’un chiffon doux.

NB : Si le Dorlotoir accueille encore des nids d’abeilles dans le Tiroir et directement entre les planchettes, contentez-vous d’un ponçage extérieur léger et de l’application d’huile de lin.

2 – Entretenir le Dorlotoir Mimosa

Le Dorlotoir Mimosa nécessite moins d’entretien que le Dorlotoir Cabane en hiver. Nettoyez-le à l’aide d’une brosse douce. En cas de traces d’humidité sur les façades avant et arrière, vous pouvez le poncer très légèrement à l’aide de papier de verre et passer une fine couche d’huile de lin.

3 – Stocker le Dorlotoir

Si votre Dorlotoir ne contient plus aucun nid d’abeilles, vous pouvez le stocker à l’intérieur. Si des abeilles sont encore en train de s’y développer, il est primordial qu’elles ressentent les températures extérieures. Vous pouvez ainsi laisser votre Dorlotoir à l’extérieur s’il est à l’abri de l’humidité. Sinon, privilégiez un garage ou un abri de jardin non chauffé, où les températures seront sensiblement les mêmes qu’en extérieur ! Pas d’inquiétude, elles sont tout à fait armées pour y faire face, même en cas de gel en hiver.

4 – Choisir le meilleur emplacement pour l’année prochaine !

Si votre Dorlotoir a absorbé beaucoup d’eau et a noirci ces derniers mois, c’est peut-être qu’il était trop peu abrité et que l’emplacement n’était pas optimal : ni pour le Dorlotoir, ni pour ses habitantes. Voici quelques conseils pour installer au mieux votre maisonnette :

  • Une exposition est ou sud-est, pour que le Dorlotoir soit au soleil le matin et bénéficie d’un peu d’ombre l’après-midi (pour éviter les trop fortes chaleurs estivales). Nous vous déconseillons tout emplacement humide ou qui ne serait jamais ensoleillé ;
  • une installation à plus de 50 cm du sol, pour qu’il soit hors de portée des prédateurs et des rongeurs ;
  • une surélévation du Dorlotoir Cabane pour permettre la circulation de l’air en-dessous : si vous le posez sur un rebord de fenêtre (par exemple), n’hésitez pas à le surélever légèrement, à l’aide de petits tasseaux de bois ou de bouchons de bouteilles d’eau par exemple. Cela lui évitera de baigner dans de l’eau stagnante lors des prochaines fortes pluies.

Que la récolte des cocons 2021 commence !

Publié le 14 septembre 2021

Avez-vous remarqué comme les abords des Dorlotoirs sont plus calmes en cette rentrée ? Après les maçonnes de printemps, les coupeuses de feuilles et les cotonnières d’été, la plupart des abeilles sauvages ont terminé leur période de vol. Mais cette étape est cruciale pour vous, chers Dorloteurs et Dorloteuses !

Zoom sur la récolte des cocons

Si les abeilles sont en période de « sommeil », il n’en est rien pour vous, Dorloteurs et Dorloteuses ! Il est l’heure de récolter vos précieux cocons pour nous les renvoyer. Ils seront débarrassés des parasites et des prédateurs qui ont pu s’installer dans certains nids, et seront conservés dans des conditions idéales pendant l’automne et l’hiver.

Visionnez les vidéos tuto et laissez-vous guider dans la récolte de vos cocons !

Dorlotoir Cabane

Dorlotoir Mimosa

1 – Le matériel dont vous avez besoin

  1. L’enveloppe affranchie fournie dans votre kit
  2. Les tubes en carton contenant des nids d’abeilles maçonnes
  3. La petite boite ronde en carton (pour les Dorlotoirs Cabane uniquement)
  4. Une petite spatule à café, touillette en bois ou équivalent (pour les Dorlotoirs Cabane uniquement)

2 – Quels tubes renvoyer ?

Vous pouvez nous renvoyer les tubes en carton dans lesquels des abeilles maçonnes ont fait leur nid. Pour les identifier : rien de plus simple ! Ce sont les tubes bouchés par de la terre. Vous pouvez conserver chez vous jusqu’au printemps prochain :

  • les nids d’abeilles coupeuses de feuilles (fabriqués à partir de fragments de feuilles),
  • les nids d’abeilles cotonnière (matière blanche semblable à du coton),
  • les nids de la guêpe Isodontia Mexicana (épines sèches et sauterelles),
  • les nids des abeilles résinières (fabriqués à partir de résine en une matière très collante de laquelle il est difficile d’extraire les cocons).
  • les tubes transparents du Dorlotoir Mimosa, desquels nous ne pourrions pas extraire les cocons. Ils vous permettront d’observer un cycle complet jusqu’aux éclosions au printemps prochain.

Les tubes que vous gardez chez vous peuvent être conservés sous le filet qui vous a été fourni, dans un garage ou dans un abri de jardin. Vous pouvez aussi mettre le Dorlotoir entier à l’abri sous le filet. Il faut que les cocons ressentent les variations de températures naturelles : n’ayez pas de craintes, ils sont tout à fait en mesure de supporter des températures très basses, voire négatives ! L’important est de les protéger de l’humidité et des prédateurs.

3 – Comment récolter vos cocons ?

  • Dans le Dorlotoir Mimosa

Il vous suffit d’appuyer sur l’avant du tube en carton pour le faire ressortir à l’arrière du Dorlotoir. Récupérez votre tube en le retirant délicatement par l’arrière !

  • Dans le Dorlotoir Cabane

Retirez la planchette en bois supérieure. Vous avez alors accès à la première rangée de tubes en carton, que vous pouvez ainsi récupérer. Retirez la seconde planchette pour accéder à la seconde rangée de tubes, et ainsi de suite. Pour les cocons du tiroir d’observation, dévissez la plaque transparente et récupérez les cocons à l’aide d’une petite spatule ou touillette en bois.

4 – Comment préparer votre envoi ?

Munissez-vous de l’enveloppe affranchie fournie dans votre kit de départ. Inscrivez-y votre CODE DORLOTEUR. Cette étape est primordiale : elle nous permettra d’identifier que ces cocons viennent de chez vous et nous pourrons ainsi vous prévenir de la bonne réception de vos protégées !

Glissez les tubes en carton directement dans l’enveloppe. Si vous avez récupéré des cocons dans le tiroir de votre Dorlotoir Cabane, ajoutez-y votre petite boîte ronde.

5 – Informez-nous de l’envoi de vos cocons !

Connectez-vous à votre compte, sur le site internet ou depuis l’application, rubrique « Mes cocons ». Indiquez le nombre de tubes envoyés et la date d’envoi. Nous vous informerons de la bonne réception de vos petites protégées !

Merci pour votre confiance et à très vite pour des nouvelles de vos petites protégées ! 🐝