3568
Dorloteurs

Qui sont les guêpes-coucou ou chrysides ?

Publié le 5 juillet 2021
guepe-coucou-chryside

Non, elles ne sortent pas tout droit du dernier Star Wars ni d’un clip de Boney M. Ces guêpes sont bien réelles et certains d’entre vous ont pu les apercevoir dans leurs Dorlotoirs. Ce sont des Chrysides (chrysididae), plus communément appelés « guêpes-coucou ». Elles sont ce que l’on appelle des cleptoparasites. A la manière du coucou, oiseau auquel elles empruntent une partie de leur nom, elles s’approprient les réserves de nourriture d’autres animaux afin d’assurer la survie de leur progéniture. On peut également les qualifier de « parasitoïdes ». Les parasitoïdes sont des parasites qui tuent leur hôte. C’est très souvent ce qu’il arrive quand une larve de guêpe-coucou est pondue près de la larve de l’hôte. Les adultes eux, butinent les fleurs et se nourrissent de nectar. Très colorées, ces guêpes parasitent surtout des nids de guêpes et d’abeilles, au détriment des larves de ces dernières.

La famille des chrysides

guepe-coucou

On dénombre dans le monde plus de 3000 espèces de cette famille. On les retrouve sur tous les continents, à l’exception de l’Antarctique. Leur identification précise n’est parfois pas chose aisée et reste réservée aux experts tant la distinction entre 2 espèces peut quelquefois se jouer à quelque détail microscopique et invisible pour les non-initiés. Cette difficulté d’identification peut aussi être imputée à un manque de documentation scientifique précise au sujet de nombreuses espèces. Les chrysides se distinguent notamment des autres guêpes par leur faible nombre de segments abdominaux externes. Leur brillance particulière est en partie due à la structure de leur exosquelette. Les pigments naturels ont en fait peu d’effet sur les couleurs que l’œil humain y voit. La structure complexe de l’exosquelette, présentant en surface des trous et des crêtes de taille microscopique, crée cette illusion de couleurs métallisées. On appelle cela des couleurs structurelles. On peut retrouver ce phénomène notamment sur la queue des paons.

La Chryside Enflammée

guepe-coucou

On trouve la Chryside Enflammée (Chrysis Ignita) dans toute l’Europe. C’est l’une des espèces les plus courantes en France. D’une longueur comprise entre 5 et 10 mm pour les adultes, leur corps est composé de différentes couleurs, au lustre métallique. La tête et le thorax sont d’un bleu-vert brillant, présentant parfois des reflets dorés. L’abdomen lui est d’un rouge rubis plutôt foncé. La taille de l’Ignita adulte est très variable car cela dépend de la quantité de nourriture que la larve aura eue à disposition. En effet, suivant l’espèce parasitée, la dose de nourriture diffère. Chrysis Ignita parasite en majorité les abeilles maçonnes, d’où leur présence dans certains Dorlotoirs.

Comment les guêpes-coucou parasitent-elles leurs hôtes ?

guepe-coucou

Ces guêpes-coucou sont vraiment fascinantes, et cela est en partie dû à leur système de reproduction. Nous en parlions plus haut, ce sont des cleptoparasites, et souvent des parasitoïdes. Les guêpes-coucou parasitent surtout d’autres aculéates solitaires comme des guêpes ou des abeilles. La guêpe-coucou s’immisce dans un nid encore en construction et pond une larve à proximité de la larve de l’hôte. Elles peuvent même infester plusieurs cellules en enfilade. Il y a ensuite 3 suites possibles, qui dépendront de plusieurs facteurs comme l’espèce de l’hôte, la quantité de nourriture disponible, le type de nourriture etc…

  • Dans le premier cas, la larve de la chryside se nourrit de l’œuf de l’hôte ou de la jeune larve, pour ensuite s’attaquer aux réserves de nourriture accumulées par l’hôte.
  • Dans le second cas, la larve parasite attend que la larve hôte se soit nourrie de toutes les réserves, avant de la tuer et de la manger. Cela arrive quand l’espèce parasitée est un apoïde stockant du pollen, pollen qui ne peut être synthétisé par la larve parasite.
  • Dans le troisième cas, plus rare, les 2 larves se développent côte à côte, grâce aux réserves de nourriture quand celles-ci sont suffisantes pour 2 bouches à nourrir.

La stratégie de défense des guêpes-coucou

Pour se protéger des attaques de leur hôte, les Chrysides ont développé une particularité physique remarquable. Quand l’hôte se rebiffe et menace de son dard et de ses mandibules la chryside, notre guêpe-coucou peut littéralement se rouler en boule. La dureté de son abdomen, véritable cuirasse, et sa forme concave sur la surface ventrale permettent à la chryside de mettre à l’abri antennes et pattes et ainsi d’éviter les piqûres ou les mutilations. Tout ce que pourra faire l’hôte sera alors pousser la chryside en dehors du nid.

Les guêpes-coucou ne sont pas les seules prédateurs pouvant s’attaquer aux nids des abeilles sauvages. Découvrez notre article sur les autres prédateurs et parasites qui peuvent affaiblir les abeilles solitaires.

Les Dorloteurs d’Abeilles sont engagés pour la protection des abeilles sauvages, qu’il est essentiel de préserver. Mais elles sont loin d’être les seules habitantes de nos jardins et il est facile d’aider d’autres animaux du jardin. Découvrez ici comment aider les animaux du jardin en 5 gestes simples.

Aider les hérissons de mon jardin

Au-delà d’avoir une petite bouille craquante, le hérisson est un allié de poids si vous cultivez un potager. Il raffole en effet de toute une série d’insectes qui pourraient grignoter vos plants. Cela fait déjà deux raisons de lui venir en aide. Mais la raison principale est le danger que court leur espèce. La banalisation des pesticides et la disparition des forêts mettent en péril les hérissons. Il existe heureusement des gestes simples pour leur venir en aide.

Comment nourrir les hérissons de mon jardin ?

aider animaux jardin - nourrir les hérissons

Premièrement, n’hésitez pas à laisser une assiette d’eau dans votre jardin. Il faut que le breuvage soit accessible facilement pour le hérisson, d’où la nécessité de verser l’eau dans une assiette et non dans un bol par exemple. Ne lui laissez en revanche pas la possibilité de boire du lait de vache, son ingestion pourrait lui causer de graves troubles digestifs. En ce qui concerne la nourriture, laissez à disposition quelques croquettes pour chat ou de la nourriture qui leur est spécialement destinée que vous trouverez chez le vétérinaire ou en jardinerie.

Offrir un abri adapté aux hérissons

aider animaux jardin - abri hérissons dorloteurs

Les hérissons font leur nid dans des structures en forme d’igloo, le plus souvent formées de feuilles mortes et de branchages. Vous pouvez les aider en leur offrant un abri adapté à leurs besoins ! Pour cela, nul besoin de se déplacer en jardinerie. Vous avez un bûcher dans le jardin ? Alors intercalez quelques buches perpendiculairement aux autres afin de créer une petite caverne au sol. Ajoutez des feuilles mortes à l’entrée et quelques branches. Et voilà un abri parfait pour les hérissons ! Lors de la construction de votre abri à hérissons, gardez en tête qu’une femelle pourrait y élever ses petits. L’abri doit donc être en mesure d’abriter jusqu’à 6 hérissons. Vous n’avez pas de bûcher ? Il existe de nombreuses façons de créer un abri facilement avec des matériaux de récupération.

Et bien entendu, n’utilisez pas d’insecticides ou de pesticides, ne taillez pas trop vos haies, laissez des espaces végétalisés avec fleurs et plantes sauvages…

Protéger les chauves-souris dans mon jardin

Protégées en France depuis 1976, les populations de chauves-souris voient leur nombre diminuer en Europe depuis des décennies et cela pour plusieurs raisons : l’utilisation des pesticides, la destruction des habitats naturels… On dénombre environ 34 espèces de chauves-souris en France. Parmi les plus communes, on peut citer les pipistrelles ou les murins.

Installer un nichoir à chauve-souris

Pour donner un coup de pouce à ces mammifères volants, il faut leur permettre d’avoir un endroit où dormir. Il est très facile d’acheter un nichoir à chauves-souris ou d’en fabriquer un soi-même. De nombreux plans et tutoriels existent sur le net. Pour l’installation, il faudra privilégier un endroit difficilement accessible pour les chats. Bien que très affectueux avec nous, nos chats se révèlent être de dangereux prédateurs pour tout un tas d’animaux nocturnes. Parmi les prédateurs des chauves-souris, on peut aussi citer les fouines ou les chouettes.

aider animaux jardin - chauve-souris-protection-dorloteurs

Préserver les insectes de mon jardin, repas préféré des chauve-souris

Parmi les espèces de chauve-souris les plus connues, nous pouvons citer la pipistrelle (Pipistrellus pipistrellus). Longue de quelques centimètres (de 3,5 à 5cm), la pipistrelle commune est une redoutable chasseuse puisqu’elle peut dévorer plus de 1000 moustiques en une nuit. Il est donc primordial de préserver les insectes pour leur garantir des réserves alimentaires suffisantes. Pour cela, privilégiez les fauchages tardifs et les plantes locales qui attireront les insectes du coin. Elles raffolent aussi des mouches, des syrphes ou encore des papillons de nuit.

Pour leur bien-être, il est aussi conseillé d’éviter les traitements chimiques pour votre charpente ainsi que les pesticides pour votre jardin.

Préserver les hirondelles de mon jardin

aider animaux jardin - jeunes hirondelles dans leur nid

Depuis maintenant plusieurs années, la destruction des nids d’hirondelle est punie par la loi et cette espèce est protégée. Néanmoins, un coup de main supplémentaire est toujours le bienvenu. Parmi les problématiques que rencontre l’hirondelle, il y a la raréfaction des zones boueuses. Elles utilisent la boue pour construire leurs nids. Elles ont besoin de milliers de boulettes de boue pour achever leur ouvrage. Pour leur permettre de trouver de la boue, rien de plus simple, il suffit de créer de petites mares composées d’eau et de terre. Et si ce genre de mare existe déjà dans votre jardin ou aux alentours de chez vous, faites en sorte que celles-ci soient toujours bien remplies. Placez à proximité de ces points de boue un peu de paille ou de foin, qui sont des éléments essentiels à la consolidation des nids.

Voilà donc une série de gestes simples pour aider les animaux de votre jardin. Au-delà de permettre à ces espèces d’évoluer plus paisiblement, ces petites actions vous donneront l’occasion d’observer ces magnifiques créatures.

thé glacé plante du jardin menthe

Il y a quelques semaines nous vous présentions plusieurs plantes aromatiques à cultiver dans votre jardin qui pouvaient à la fois relever vos plats et nourrir les butineurs, à la recherche de nectar et de pollen. L’été arrive désormais et nos amis butineurs se régalent avec vos plantations. A vous de profiter de vos plantes aromatiques dans de délicieux thés glacés faits maison ! Nul besoin d’être aussi habile que Tom Cruise dans le film Cocktail, ces recettes sont simples comme bonjour. Il ne vous restera plus qu’à savourer votre thé glacé tout en observant le ballet des abeilles sauvages dans votre Dorlotoir 😉

La recette de thé glacé au thym du jardin et au citron

thé glacé plante du jardin thym

Commençons par cet incontournable des après-midis estivales. Pour 4 personnes, il vous faudra 75cl de thé noir ou vert préparés au préalable, un citron (vert ou jaune suivant votre préférence) et 4 brins de thym frais.

Il faut simplement ajouter à votre thé le jus du citron, ainsi que les brins de thym frais. Nous vous conseillons de laisser les quartiers de citron pressés dans la boisson. Laissez ensuite reposer votre thé dans le réfrigérateur quelques heures avant de servir.

Libre à vous d’y ajouter des feuilles de menthe, du gingembre, ou tout ce qui pourra combler vos papilles ! Petite astuce : pour conserver la fraicheur de votre boisson une fois qu’elle aura quitté le réfrigérateur, privilégiez les glaçons faits de thé, plutôt que les glaçons d’eau, qui pourraient affadir votre rafraîchissement 😊

La recette de thé glacé à la menthe fraîche du jardin

thé-glacé-menthe-fraiche-jardin-dorloteurs

Laissez-vous tenter par ce grand classique de vos journée d’été : le thé glacé à la menthe !

Pour 4 personnes il vous faudra 2 cuillères à café de thé vert, une trentaine de feuilles de menthe, 4 morceaux de sucre (plus ou moins, cela dépend de vos goûts !) et 1 litre d’eau.

Très simple à réaliser, il suffit de verser le litre d’eau bouillante sur les autres ingrédients mélangés. Il faut ensuite laisser infuser 5 à 10 minutes puis filtrer le tout et le placer au réfrigérateur. Ensuite détendez-vous et profitez d’un moment rafraichissant !

Les plantes aromatiques sont de véritables trésors : en plus d’assaisonner vos plats et de nourrir les butineurs, elles peuvent être déclinées en une multitudes de boissons pour passer l’été au frais !