La guêpe noire isodonitia mexicana est une espèce de guêpe solitaire originaire d’Amérique qui a été introduit en France dans les années 1960. C’est un insecte qui aime le climat méditerranéen mais qui s’est propagé sur l’ensemble de la France suite aux fortes chaleurs de l’année 2003.

Comment reconnaît-on la guêpe noire isodontia mexicana ?

De couleur entièrement noire, cette guêpe est dotée d’un long pétiole courbé qui relie l’abdomen et le thorax. Son thorax et sa tête sont recouverts d’une pilosité grise et ses ailes sont fumées de couleur brune. Elle mesure entre 10 et 30 mm et les femelles sont plus grandes que les mâles. Cet insecte est muni d’un appareil buccal qui lui permet de lécher mais également de broyer.

Le processus de nidification de l’isodontia mexicana

La guêpe noire isodontia mexicana est considérée comme une espèce parasite car elle ne fabrique pas son nid. Elle utilise les nids des autres insectes déjà fabriqués dans des branches creuses, des feuilles enroulées, des cavités naturelles ou encore artificielles. Cet insecte est actif du début de l’été à septembre, il est alors possible que vous l’observiez dans vos Dorlotoirs.

Pour s’installer dans le nid, elle capture des orthoptères tels des grillons, des sauterelles, ou encore des criquets qu’elle place dans le nid. Elle pond ensuite sur ses proies paralysées qui serviront à nourrir les larves une fois les œufs éclos. Dans le nid, elle construit des cellules séparées par des débris végétaux qui accueilleront chacune une proie ainsi qu’un œuf.

Cette guêpe pond dans 6 à 8 cellules du nid puis elle le bourre d’herbes sèches et parfois d’aiguilles de pin dans le but de fermer l’ouverture du nid et de former un bouchon végétal.

On peut alors la retrouver dans les milieux où les orthoptères sont abondants : prairies, herbages, lisières, bords de chemins, parcs ou encore jardins.

Quel risque pour les abeilles de mon Dorlotoir ?

N’ayez pas d’inquiétude : isodontia Mexicana peut tout à fait cohabiter avec les abeilles sauvages de votre Dorlotoir. Vous êtes d’ailleurs déjà plusieurs à en avoir observé dans vos jardins, avec sa magnifique couleur bleutée et son mode opératoire peu ordinaire !