Vous les avez sûrement vues butiner les arbres fruitiers ou les fleurs à floraison précoce de vos jardins : qui sont ces petites osmies qui investissent les Dorlotoirs dès le mois de mars ?

Comment reconnaître une osmie cornue ?

L’osmie cornue (osmia cornuta) est une petite abeille sauvage facilement reconnaissable aux poils roux vifs de son abdomen et à sa tête noire. Il existe deux différences majeures entre les mâles et les femelles, qui permettent de les différencier en un coup d’œil :  les mâles ont une jolie touffe de poils blancs sur la tête et sont beaucoup plus petits que les femelles.

Quand puis-je observer des osmies cornues ?

Les osmies cornues font partie des premières espèces d’abeilles à sortir de leur période de sommeil, dès mi-mars. Jusqu’à fin juin, on dit qu’elles sont en période de vol. Cela signifie qu’elles se reproduisent et construisent leurs nids pour pondre leurs œufs. De juillet à février de l’année suivante, les osmia cornuta se développent dans leur nid sous forme de cocon et ne sont donc pas visibles.

Où peut-on observer osmia cornuta ?

Les osmies cornues sont présentes partout en Europe, à l’exception des pays nordiques. En France, elles sont observables sur l’ensemble du territoire. Si elles ont disparu de certaines zones d’agriculture intensive à cause de l’utilisation de pesticides, elles peuvent tout à fait se plaire dans les zones urbaines, où elles trouvent de quoi se nourrir dans les jardins, les parcs, les balcons… Ouvrez l’œil : ces petites abeilles d’environ 1.5 cm sont très discrètes !

Comment les osmies font-elles leur nid ?

Dans la nature, les abeilles maçonnes comme l’osmie cornue font leurs nids dans des tunnels : tiges creuses ou galeries dans du bois par exemple. En conséquence de la raréfaction de leur habitat naturel, elles ont tendance à s’installer dans les trous d’aération des fenêtres, des interstices dans les boiseries…

Leurs nids sont composés de cellules en enfilade, séparées entre elles par des parois de terre. Chacune de ces cellules contient des réserves de pollen et un œuf. L’osmie cornue peut choisir le sexe de l’œuf qu’elle pond : les futures femelles sont dans le fond du tunnel et les mâles à l’entrée. Les larves consomment les réserves de pollen contenues dans les cellules, qui leur permettent de construire un cocon dans lequel elle passera 9 à 10 mois ! Mi-mars, les premiers cocons mâles éclosent et attendent impatiemment les femelles pour la période de reproduction.